Lorsque l’architecte ou le maître d’ouvrage paye les corps de métier qui ont participé à la construction d’un bâtiment, la plupart du temps il retient 10% du montant facturé pendant 2 ans en prévision d’éventuels défauts qui pourraient apparaître après la remise des clés.

Certaines compagnies se portent garants pour ce montant. Dès lors, l’artisan reçoit le montant total de la facture.